Quels sont les équipements de protection individuels les plus courants ?

Les travailleurs ont le droit d’être bien sécurisés sur leur lieu de travail. Pourtant, même si les systèmes de travaux sécurisés sont mis en œuvre et les vérifications sont toutes effectuées, certains dangers peuvent subsister. Les équipements de protection individuels sont alors très importants. Mais quelles sont les obligations des employeurs selon la loi et quels sont les types d’EPI les plus courants ?

Les principes de prévention en général

D’après l’article L.230-2 du Code du travail, l’employeur devrait assumer sa responsabilité en sujet de sécurité dans son établissement. Il faut qu’il prenne les mesures indispensables pour l’assurance ainsi que la protection de la santé de tous ses travailleurs. Lesquels ? C’est la mise en place de moyens adaptés et d’une organisation telle que des actions de prévention aux risques professionnels. L’employeur doit trouver les solutions pour assurer la sécurité de ses salariés en trois façons. En premier lieu, il supprime ou réduit les risques à la source. Suivant, il donne les consignes appropriées aux travailleurs. Enfin, il met en place les mesures de protection collective. À noter que les EPI ne peuvent pas éliminer les dangers, mais il réduit les risques de blessure. Il faut préciser aussi que les EPI ne s’imposent qu’en cas d’insuffisance des moyens techniques de protection collective ou le procédé de l’organisation du travail.

Les EPI les plus usuels.

Il y a 7 types d’EPI les plus courants. Le premier, c’est la protection de la tête, un casque. Il permet de prévenir les blessures à la tête. Aujourd’hui, il y en a plusieurs conceptions à choisir. Puis la protection des yeux. Grâce à des lunettes de sécurité, les risques de souffrance aux lésions oculaires diminueront. Si vous travaillez dans un milieu où il y a beaucoup de bruit, il est mieux de penser à la protection auditive, par exemple un serre-tête antibruit. Certains employés entrent en contact avec des substances dangereuses comme des vapeurs de la fumée ou de la poussière lors de son travail. Dans ce cas, il faut utiliser un masque complet qui va protéger le nez et la bouche contre toute pollution. Les mains ainsi que les pieds sont très souvent blessés, alors il est indispensable de les protéger avec des gants et des chaussures de sécurité. Enfin, le port d’un gilet et un pantalon de sécurité protègent aux divers accidents.

Les différentes catégories d’EPI.

Il existe trois catégories d’EPI. Elles synchronisent à des degrés de protection contre les risques dangereux, depuis la moindre jusqu’à la plus protectrice. Les EPI de catégories 1 protègent aux agressions superficielles qui ne peuvent pas produire de dommages irréversibles. La deuxième catégorie soutient aux chocs et des agressions graves qui peuvent entraîner des préjudices irréversibles. Pour terminer, les EPI de catégorie 3 protègent des risques mortels. En bref, bénéficiaires pour tous, les EPI les plus courants sont prioritaires dans la démarche de prévention des dangers au travail.

Contacter des experts en sécurité incendie à Paris pour limiter les risques industriels
La sécurité sur le chantier : quels sont les équipement de protection individuelle (EPI) ?
Quelle est la catégorisation des équipements de protection individuels (EPI) ?